lundi 15 juin 2015

Délit Bac (re)tricote ton allégorie platonicienne

DELIT BAC 

(re) Tricote 
ton allégorie platonicienne 


Bon. Mercredi bac philo. 

Au Délit, on s'est dit qu'un kit de révision ce serait bien. 

Le kit Platon, la première allégorie platonicienne en jersey. 





C'est un homme. Il est enfermé depuis toujours dans une caverne. On ne sait pas pourquoi, mais c'est comme ça. 




Derrière lui, il y a un feu. Mais il ne peut pas le voir parce qu'il est enchaîné et il ne peut pas se retourner. On ne sait pas non plus pourquoi.




Du coup, tout ce qu'il peut voir, c'est le mur en face de lui. 




Alors il le regarde.



Tout le temps.


Sur le mur, il voit les ombres des choses qui passent derrière lui. Sauf que comme il ne sait pas qu'il y a un derrière lui, ce qu'il voit, il croit que c'est la réalité. Les vraies choses. Il leur donne des noms, il en discute avec ses camarades de caverne et tout. 
Parfois ils sont d'accord, d'autres fois non, mais il n'y en a pas un pour croire même une seconde que ces choses qu'ils voient, elles sont toutes déformées, qu'elles n'existent même pas.



Parfois, il trouve ça bizarre.



Parfois il trouve ça géométrique.



Alambiqué



Montagneux.



Rayonnant.




Joli.






Scintillant




Et puis voilà qu'un jour, on détache l'homme de la caverne et on lui montre qu'il y a un derrière lui. Avec de la lumière.



Du coup, il y va.


 C'est dur, mais il avance. Allégoriquemment, c'est la science, la montée.





Jusqu'à bim, la lumière. La connaissance.




 Et les vraies choses. Les vraies choses qui faisaient les ombres qu'il prenait pour les vraies choses quand il ne savait rien de rien dans le fond de sa caverne.






Et il retourne à sa caverne.



Voilà.  L'allégorie de la caverne.  

En gros. 

Et en jersey. 

Le kit Platon. L'avènement du tricot philosophique. 

Enfin.

13 commentaires:

  1. Michèle de Limoges15 juin 2015 à 07:58

    Une bonne révision, ils ont deux jours pour tout comprendre.

    RépondreSupprimer
  2. Trop forte ! Je passe a mon fils concerne pour mercredi ;-)

    RépondreSupprimer
  3. ouai... la réalité n'est pas marrante... et pt'et ben que les dieux sont tombés sur la tête ;)

    RépondreSupprimer
  4. Mais pourquoi ce billet n'est-il pas sorti en 1987 ? J'aurai pas eu 7 en philo, moi !

    RépondreSupprimer
  5. alors, là, un vrai chef d'oeuvre, ce post!! bravo pour cette page philosophique très très parlante!
    ça commençait à me manquer, les post de délit!!
    Mouna

    RépondreSupprimer
  6. Un peu de philo dès le matin, quel bonheur :)
    Douce journée

    RépondreSupprimer
  7. 19/20 - uniquement parce que c'est une réédition... Mais tout aussi génial à (re)découvrir... et lire.... et philosopher.... J'adore tout autant!!! bisous

    RépondreSupprimer
  8. j'en suis toute émue! merci, Déli...cieuse! et ce fut mon 1er cours de philo, en 73! snif, c'était l'bon temps!

    RépondreSupprimer
  9. Bon d'accord, Platon c'est une valeur sûre mais ya plus chaud pour l'instant; entre le TTIP et le décret "secret des affaires" on risque un gros dérapage trèèèèès anti-démocratique et je ne vois plus que des kits d'urgence façon Délit pour nous éviter le pire. Sérieux. Kestenpenses cher Délit?

    RépondreSupprimer
  10. Si seulement le Délit avait existé lors de mes révisions de philo en 1991 !!!
    Tout s'éclaire enfin ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Excellent ! 20/20, et en philo, c'est pas commun !

    RépondreSupprimer