jeudi 23 avril 2015

Business plan en mousse



DELIT MAILLE 

Tricote 
ton très fantastique business plan en mousse


Bon. On a un souci.

La place. 

Les 788 soldats sont rentrés. Peut-être bien qu'ils iront se balader plus tard, mais en attendant, il a fallu leur faire de la place. On avoue, le soldat inconnu, on lui a fait une petite place bien confortable  plus près des gens pas en laine.

Les animaux fantastiques du très fantastique manuscrit de la Médiathèque de Lille commencent à envahir les étagères de l'atelier.

Le gigantesque dragon médiéval commence à devenir sérieusement gigantesque.

Bref, ça ne tient plus.

La mort dans l'âme, on va devoir laisser partir quelques gens en laine. (un peu aussi parce que la guerre, c'est ruineux)


Donc voilà. On a dû choisir et ce n'était pas simple.





Les soldats, on l'a déjà dit, c'est non. On ne les vendra pas. 




Lui, c'était pas possible. On pressent que tout feutré et usé  qu'il est, on risque de le ressortir. 


Lui, on peut pas. On l'aime trop. 


Pareil. Trop dur. 




Lui, il y a pas moyen. 


Lui non plus, parce qu'un aigle, on peut toujours en avoir besoin. 

C'est pas comme ça que l'atelier va se vider. 

Alors donc, c'est trop affreux mais on va (peut-être) laisser partir

Gainsbourg




Les Daft Punk
Ludwig 
Amélie Nothomb (et pourtant on l'aime aussi)



Bob Marley

Armstrong dans sa télé



Ha non, pas lui, on le garde. A force, on s'y est attaché



Bon, six, pour l'instant, c'est le maximum qu'on puisse faire. Et encore. Si on se ravise pas. 

Donc, on va faire comme ça. 

Gainsbourg, Amélie Nothomb, Armstrong, les Daft Punk, Bob Marley, Ludwig Van Beethoven

Si, parmi ces six-là, il y en a un que tu rêves d'adopter, tu envoies un mail à delitmaille@gmail.com, avec dedans le prix que tu estimes juste.

Nous, on compile les réponses jusqu'au 15 mai, et là on décide si oui ou non on les laisse partir.
Soit on n'a pas de réponse, on pleure un petit peu et on rajoute des étagères
Soit on a des réponses mais on a changé d'avis, on veut les garder auquel cas on rajoute aussi des étagères
Soit on a des réponses qui nous vont bien avec un prix qui nous paraît juste à nous aussi aussi  et là, tope-là, ils partent, avec leur petit certificat d'authenticité et tout et on voit si on continue à vider l'atelier ou pas.


Maintenant, si le gens en laine dont tu rêves n'est pas dans les six sus-cités , tu ne risques rien à envoyer un mail avec un juste prix pour ce gens en laine-là.


Oui, on sait, c'est le business plan le plus bancal qui soit. 

Mais c'est pas grave, c'est comme ça qu'on a envie de faire

(Les gens en laine, il n'y en a qu'un à chaque fois, on ne les refait jamais. Donc ce sont ceux des photos qui pourraient prendre le large, pas des copies. Ce qui veut dire qu'il n'y a qu'un Gainsbourg, qu'une Amélie, qu'un Bob, qu'une télé avec qu'un Armstrong dedans, que deux Daft Punk, qu'un Ludwig, Du gens en laine unique, en jersey.endroit aiguilles 2 )




25 commentaires:

  1. ouais mais les Dafts Punks on n'est jamais sûr que c'est vraiment eux sous leur casque #MonAnalyse

    RépondreSupprimer
  2. Le truc aussi, c'est qu'il y a un vrai hiatus entre ce que vaut objectivement et émotionnellement un gens en laine et ce qu'on pourrait payer, parfois.

    Et si on tentait un crowdfunding, sur Ulule ou ailleurs? Parce que même si je rêve d'un gens en laine, je veux bien donner des sous pour que l'aventure se poursuive, même sans gens en laine en échange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. excellente idée : d'accord sur ce moyen

      Supprimer
    2. moi aussi d'accord avec judith ; je ne pense pas que vous devriez vendre des bonhommes c'est trop beau, trop tout;

      Supprimer
  3. Judith, il me semble que pour un crowdfundmachin, il faut un projet derrière.
    Ne serait-ce pas mieux de mettre en place un système, sur le Délit Maille-même, pour faire un don ?
    Ça existe sur deux blogs que je connais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux peuvent coexister, un système de dons (mais légalement je ne sais pas comment ça se passe) et un crowdfunding, parce que des projets, il me semble qu'il y en a tout le temps en cours. Même si c'est simplement permettre aux 788 soldats d'aller se promener dans d'autres régions.

      D'expérience (récente et réussie), le crowdfunding a l'avantage de mobiliser rapidement. Le don, c'est sur du plus long cours.

      Supprimer
    2. Mais de toute façon, la décision appartient au Délit Maille, dans un sens ou dans l'autre. Nous, on est juste là pour appuyer et donner un coup de main là où c'est nécessaire.

      Supprimer
  4. Si il faut faire un don je suis partante: Anna le mérite !

    RépondreSupprimer
  5. Michèle de Limoges24 avril 2015 à 08:28

    Ok pour un don également. Pas capable de mettre un chiffre sur une tête.

    RépondreSupprimer
  6. je suis comme vous
    je voudrais participer, contribuer, parce qu'après une guerre, il faut reconstruire
    et qu'après une guerre, il faut le nerf de la guerre
    mais j'ai tellement peur de proposer en dessous mais aussi peur de blesser en proposant au dessus
    la laine et le tricot, c'est une affaire d'affect, je sais pas chiffrer le temps passé dessus, ni le prix de la passion et du partage
    alors je propose d'ouvrir un fond où chacune verserait ce qu'elle veut/peut et qu'Anna ensuite tire au sort parmi les donatrices 6 d'entre elles, qui recevraient chacune un des personnages
    parce que pour moi, au don, ne peut que répondre le don

    RépondreSupprimer
  7. J'ai suivi cette aventure, j'ai adoré l'idée, l'ambiance et l'esprit qui vous anime.
    Je voudrais faire une proposition un peu différente, une adoption temporaire, avec l'engagement sur l'honneur (ce n'est pas une plaisanterie, juré, craché) de renvoyer vos petits à la demande!
    Qu'en pensez-vous? C'est une autre piste, pas d'histoire d'argent, mais de la confiance, et pas d'abandon définitif...

    Natacha

    RépondreSupprimer
  8. moi-je suis partante pour un don
    et que tu gardes tes gens en laine

    RépondreSupprimer
  9. ah c'est vraiment dur. ..à la fois je rêve d'avoir un petit Gainsbarre, et si le but c'est des sous, oui, ok pour le crowfunding ou autre aide...

    RépondreSupprimer
  10. Je voudrais bien Gainsbourg, mais je ne saurais pas l'estimer, alors je suis partante pour un don aussi.

    RépondreSupprimer
  11. Et voici l'éternel conflit pour l'artiste : Chiffrer son travail, chiffrer le temps passé, c'est ridicule parce que le temps passé n'est qu'un tout petit temps dans le temps de la création. Dans l'art, ce n'est pas le temps qui compte, c'est l'idée et l'émotion que ça provoque chez celui qui regarde l'oeuvre.
    Ce qui est terrible pour un artiste c'est qu'il ne vit pas uniquement de création et d'eau fraîche, un artiste ça mange, ça s'habiller, ça a des enfants qui font de longues études, un loyer et tout et tout....En fait, il me semble qu'Anna demande qu'on l'aide à chiffrer, parce qu'elle est trop pudique pour le faire elle-même, parce qu'elle n'ose pas, parce qu'elle n'a pas été former pour estimer ce que vaut son talent. Alors l'idée c'est comment Anna peut continuer à nous faire rêver, sans faire partie des artistes "maudits" qui meurent de faim ou sont obliger d'arrêter pour subvenir à la vie quotidienne. Tous les artistes rêvent de rencontrer une personne qui pourrait leur dire cela.... Tous espèrent que des institutions les aideront à faire ce travail en leur proposant d'office de quoi vivre en échange de leur créativité et de leur travail. Et malheureusement la plupart des institutions profitent de cette difficultés de l'artiste ! Anna ne demande pas l'obole, elle revendique le droit de vivre de son travail, comme tout à chacun. Alors n'y a-t-il pas quelque part dans les centaines de personnes qui viennent ici, une personne capable de donner des réponses ?!!
    Anna pardonnes-moi si ce que j'exprime ne correspond pas à ta pensée. J'accepterai ton engueulade ... Mais n'empêches, je suis drôlement fière de toi !

    RépondreSupprimer
  12. Pourquoi on ne peut jamais pousser les murs ?! Je suggère une mise aux enchères, car c'est beaucoup trop dur d'estimer de telles créations qui contiennent autant de coeur :)
    Douce journée

    RépondreSupprimer
  13. ah moi je veux bien te débarrasser de Robert Smith!!!!!!!! (comment ça il existe pas?!)
    ça doit te faire bizarre de les voir partir...

    RépondreSupprimer
  14. c'est pas la vente de 6 gens qui va libérer de la place pour un gros dragon! vends pas! rajoute des étagères,ou mets les dans un coffre à la banque! ou demande à un musée de les stocker dans une réserve,ou demande à un spécialiste (ça doit exister un "gens en lainologue") de les estimer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis complètement d'accord avec "Anonyme" ! Il doit bien y avoir une solution pour stocker les gens en laine quelque part pas trop loin de chez toi... Tu squattes les greniers, les garages, les cabanes de jardin de tes amis...

      Supprimer
  15. Moi je suis partante pour un don ! bien qu'Amélie .... mais je sais combien l'évaluation d'une oeuvre ne correspond jamais à son prix réel, tant en monnaie sonnante et trébuchante, qu'en sentiments et émotion ... donc je préfère faire un don pour l'achat d'étagères ! ;-)
    Signé Momole

    RépondreSupprimer
  16. Moi aussi suis d'accord pour un don pour qu'anna continue à nous faire rêver.

    RépondreSupprimer
  17. Peut être le system 'flattr' pourrait bien marcher (www.flattr.com). Ca a l'air simple et une fois installé chacun peut donner quand il veut et autant qu' il veut.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour
    Je viens de prendre connaissance de votre blog et de vos idées fantastiques.
    Je viens de lire avec intérêt tous les commentaires comme on lit un roman.
    Mais il me manque la fin : que sont devenus ces 6 "gens" finalement ?

    RépondreSupprimer